Le blog de Portail de Provence

La Galette des Rois , sa recette et l ‘Epiphanie.

Afficher l’image source

Aujourd’hui pour fêter l’Épiphanie, la galette des Rois se décline en plusieurs recettes !

Quant à la recette traditionnelle, il s’agit d’une base de pâte feuilletée, garnie d’une crème frangipane

Ingrédients

  • 2 pâtes feuilletées
  • 125 g d’amandes en poudre
  • 125 g de sucre glace
  • 100 g de beurre
  • 2 œufs + 1 jaune pour dorer
  • 2 cuillères à soupe de rhum

 pour 8 personnes

Préparation

  1. Mélangez le beurre avec la poudre d’amande. Ajoutez le sucre glace, les œufs et le rhum. Mélangez bien ou fouettez au batteur électrique.
  2. Disposez un disque de pâte feuilletée sur une plaque beurré. Humidifier le pourtour d’eau avec un pinceau. Répartissez-y la frangipane, placez la fève et couvrez avec le deuxième disque de pate feuilletée. veillez à bien soudez les bords avec vos doigts pour ne pas que la frangipane s’échappe.
  3. Pour finir dorez le dessus de la galette avec le jaune d’œuf, puis faites des quadrillage avec une fourchette. Faites cuire pendant 30 minutes à 200°c.
Afficher l’image source

Voici l’histoire la plus connue concernant

l’origine de la galette des rois.

Les rois mages qui, après avoir été guidés par une étoile, reviennent de Bethléem ou ils ont rendus hommage à l’enfant Jésus

ils s’arrêtent au retour dans un pauvre village , après s’être égarés.

Afficher l’image source

L’origine des rois mages dans les évangiles

Le premier s’appelait Gaspard avait le teint clair des Européens, et apportait de l’or.

Le second, Melchior, avait la peau brune des gens de Palestine et d’Arabie , celui-ci était porteur d’encens.

Le troisième, Balthazar, était couleur de nuit sans lune et ses dents brillaient comme brillent les dents des Africains ,

ce dernier offrit à l’enfant Jésus de la myrrhe.

L’origine de cette légende est obscure : Les mages sont uniquement évoqués par l’Évangile selon Matthieu (Mt 2, 1-12) , les trois autres évangiles canoniques ignorant cet épisode.

Ce récit, qui appartient au Sondergut matthéen, (Le Sondergut matthéen comprend 310 versets) , ne mentionne ni le nom de ces mages, ni leur nombre , bien que le pluriel μάγοι laisse entendre qu’ils sont au moins deux , ni leur statut de rois, précisant seulement qu’ils sont venus d’« Orient» .

Le Sondergut, ou « tradition propre », est le matériau littéraire employé par un seul rédacteur

et est absent des écrits des autres auteurs .


Selon la théorie des deux sources des origines des évangiles , aujourd’hui largement admise par les chercheurs, l’Évangile selon Marc a été repris dans sa quasi-totalité par Matthieu et Luc.

On sait moins ce qui advint aux mages sur le chemin du retour :

ils étaient savants en beaucoup de choses, certes, mais cela n’empêcha point qu’ils se perdirent bel et bien, n’ayant plus le secours de l’étoile pour les aider.

Après avoir erré plusieurs jours dans le désert, à bout de nourriture et sans eau, ils aperçurent enfin une misérable cahute devant laquelle se tenaient un couple et deux enfants.

Les joues décharnées, les yeux brillants de faim, ils firent pourtant bon accueil aux mages, les invitèrent à entrer, et leur offrirent un peu du peu qu’ils avaient : de l’eau pour se rafraîchir.

“C’est que nous avons faim aussi.”

Melchior
Afficher l’image source

“Hélas nous n’avons plus qu’un peu de farine, de lait, d’huile d’olive, une noisette de beurre ; juste de quoi faire une galette que nous partagerons entre les enfants. Ensuite, il ne nous restera plus qu’à nous jeter dans le puits ou à mourir de faim.”

la femme,

Les mages se regardèrent…

“Faites la galette ma brave femme”

dit Gaspard ,

la femme obéit , la galette était tout juste suffisante pour une personne…

Afficher l’image source
Gaspard

Gaspard, qui avait le teint clair des Européens, plia la pâte en deux, et la galette doubla en volume.

Melchior, le mage à la peau brune des gens de Palestine et d’Arabie, plia de nouveau la pâte en deux, et il y en eu pour quatre.

Balthazar, le roi couleur de nuit sans lune, plia encore la pâte en deux, et il y en eut pour huit.

Afficher l’image source

Le couple remercia chaleureusement les mages.

Afficher l’image source
Balthazar

La femme étala la pâte et mit la galette à cuire. Elle était dorée à point. L’homme se gratta la tête, le couteau à la main.

” C’est que cette galette est une galette pour huit, et nous sommes sept.

Le partage sera difficile. “

Afficher l’image source

“La huitième part est celle du mendiant “

dit Balthazar.

“Quel mendiant” dit l’homme ?

“Celui qui vient et que vous ne voyez pas encore.”

Afficher l’image source

À ce moment-là le plus jeune des enfants, un garçon, recracha quelque chose.

C’était une bague que Melchior avait glissée volontairement ou non, l’histoire ne le dit pas, dans la pâte.

L’enfant voulut rendre le bijou. Le mage sourit, ôta la couronne de sa tête et en coiffa l’enfant.

Tout enfant est roi

Afficher l’image source

“Tel est le message que délivrera un autre enfant, né il y a peu non loin d’ici. Pour commémorer ce jour, je veux que chaque année on fasse une galette, qu’on n’oublie pas la part du pauvre, qu’on y glisse une fève pour désigner un roi ou une reine, ne serait-ce que pour une journée.”

Les pauvres gens promirent de respecter la volonté des mages.

C’est ainsi que naquit la tradition de la galette des rois, qu’elle se répandit, et qu’on se la transmit jusqu’à nos jours.

Afficher l’image source

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Facebook

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Translate »

Vous ne souhaitez pas finaliser votre commande tout de suite ...

Entrez votre adresse mail pour sauvegarder celle ci .

Rechercher un produit

Je suis client

Je suis vendeur

Inscrivez-vous à notre newsletter

...et recevez gratuitement un ebook authentique de recettes de cuisine provençale datant de 1900 !

La Cuisinière de Provence : « Il n’est pas de famille ayant séjourné quelque temps dans le Midi, qui ne veuille emporter un manuel de cuisine traitant de celle-ci, telle qu’elle est pratiquée par les Cuisiniers du Pays . »
J.-B. REBOUL Chef de cuisine collecta 1 000 recettes Provençales et 365 menus  Enthousiaste, Frédéric Mistral félicita le cuisinier très cordialement.

L’inscription est 100% gratuite, l’ebook est également 100% gratuit. Une fois inscrit(e), vous recevrez occasionnellement des emails de notre part pour vous communiquer nos offres du moment, ventes privées et/ou nos articles de blog à ne pas manquer ! Vous pourrez vous désinscrire à tout moment, en un clic !

L’inscription est 100% gratuite, l’ebook est également 100% gratuit. Vous recevrez occasionnellement des emails de notre part et pourrez vous désinscrire en un clic !