Le blog de Portail de Provence

L’ISLE SUR SORGUE.

Capitale de l’antiquité et de la brocante

Célébrée par les plus grands poètes, de Pétrarque à René Char, la Sorgue est aussi et surtout le symbole d’une cohabitation réussie entre les hommes et la nature environnante. Les roues à aube, les quais, les rues et les ruelles, les églises et les chapelles, sans oublier les pêcheurs et leurs étranges embarcations appelés « Nego-Chin » (ce qui signifie littéralement « chien qui se noie »), s’élèvent majestueusement et constituent les pièces solidaires d’un théâtre merveilleux. Ruisseaux, canaux, et ruisselots serpentent ainsi tendrement, avec un débit régulier, de Fontaine de Vaucluse où ils prennent leur source mystérieuse jusqu’au Partage des Eaux, un lieu béni des dieux, romantique et poétique à souhait, paradis des pêcheurs, des rêveurs et des canards.

Surnommée “la Venise Comtadine”, L’Isle sur la Sorgue est l’une des villes les plus attractives de la région PACA en raison du caractère exceptionnel de son cadre de vie. Elle puise cette force d’attraction à la Sorgue, une rivière à la source jamais tarie qui donne l’impression étrange d’une suspension miraculeuse du temps.  

Les antiquaires, les boutiques de caractère, les galeries, Campredon Centre d’Art, haut lieu de la culture, tous ces ingrédients entretiennent le mythe du phénomène ” L’Isle sur la Sorgue “.

.

Au fil du temps, la brocante est devenue la carte de visite internationale de L’Isle-sur-la-Sorgue. Incontestablement, la Foire Internationale Antiques Art&You qui se déroule chaque année en deux temps, à Pâques et au mois d’août, s’est faite une place au soleil au sein du grand marché européen, très prisé, du commerce des antiquités. A tel point que L’Isle-sur-la-Sorgue forme aujourd’hui, avec Londres et Paris, l’un des points cardinaux de ce triangle d’or.

Elle est en effet le pivot autour duquel les commerces, les galeries d’art, les décorateurs, les métiers de bouches, les hôteliers et les restaurateurs sont les fers de lance d’une activité économique majeure pour la ville qui est passée en peu de temps, de 1960 à 2015, de 7000 à près de 20 000 habitants. 

A voir à l’Isle sur la Sorgue :

  • Campredon Centre d’Art (Maison René Char) présente chaque année des expositions d’artistes renommés.
  • La Collégiale Notre-Dame-des-Anges, mariage heureux, unique dans l’histoire de l’architecture occidentale (il en existe un équivalent à Rome), entre le gothique méridional et le baroque.
  • Les canaux au cours paisibles et les ruelles sinueuses donnent à l’Isle sur la Sorgue un charme et un mystère incomparable. Vous pourrez y admirer un patrimoine urbain remarquable : l’Hôtel particulier Renaissance de la rue Ledru Rollin, la Tour d’Argent qui date du Moyen-âge, l’ancien Grenier public qui abrite l’Office de Tourisme ou encore les roues à aubes sur les canaux. L’Office de Tourisme propose des guides et des promenades.
  • Avec les 7 “villages des antiquaires”, ce sont plus de 350 antiquaires et brocanteurs ouverts toute l’année le week-end et les jours fériés à l’Isle sur la Sorgue. Ce chiffre peut tripler lors des grandes foires annuelles. Ils font de l’Isle sur la Sorgue le plus grand centre de brocante en France après Paris.
  • L’Isle sur la Sorgue compte de nombreuses galeries d’art réparties dans toute la ville.
  • Le marché du dimanche matin, qui est l’un des plus animés et des plus colorés de Provence, le marché flottant au mois d’août.
Afficher l’image source

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Facebook

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Translate »

Vous ne souhaitez pas finaliser votre commande tout de suite ...

Entrez votre adresse mail pour sauvegarder celle ci .

Rechercher un produit

Je suis client

Je suis vendeur

Inscrivez-vous à notre newsletter

...et recevez gratuitement un ebook authentique de recettes de cuisine provençale datant de 1900 !

La Cuisinière de Provence : « Il n’est pas de famille ayant séjourné quelque temps dans le Midi, qui ne veuille emporter un manuel de cuisine traitant de celle-ci, telle qu’elle est pratiquée par les Cuisiniers du Pays . »
J.-B. REBOUL Chef de cuisine collecta 1 000 recettes Provençales et 365 menus  Enthousiaste, Frédéric Mistral félicita le cuisinier très cordialement.

L’inscription est 100% gratuite, l’ebook est également 100% gratuit. Une fois inscrit(e), vous recevrez occasionnellement des emails de notre part pour vous communiquer nos offres du moment, ventes privées et/ou nos articles de blog à ne pas manquer ! Vous pourrez vous désinscrire à tout moment, en un clic !

L’inscription est 100% gratuite, l’ebook est également 100% gratuit. Vous recevrez occasionnellement des emails de notre part et pourrez vous désinscrire en un clic !