Le blog de Portail de Provence

Aiglun et sa Forteresse du Malheur !

Au creux d’un canyon impressionnant, la forteresse troglodyte médiévale d’Aiglun

 est le témoignage insolite d’un passé mystérieux

sur la frontière du Royaume de France et de Savoie.

Au-dessus de la vallée de l’Estéron ,

c’est un joyau médiéval qui cependant se mérite.

Elle n’est accessible qu’à pied en passant

par un sentier accidenté.

Aiglun apparait vers l’an mille : Le nom de la commune apparaît pour la première fois dans les textes vers 1200, sous la forme Ayglezuni. Il est constitué du mot latin Aquila, aigle, et du gaulois dunum, hauteur, et signifierait la hauteur de l’aigle

La forteresse troglodyte d’Aiglun a été retenue pour le département des Alpes-Maritimes.
La Vire de la Forteresse d’Aiglun

Une grotte prolongée par une vire ( Une vire est une zone plate ou de pente faible au milieu des falaises verticales des montagnes érodées) qui permet l’accès à une source , il est évident que la destination de cette “forteresse” était défensive et permettait un refuge dans les temps troublés du XIVe Siécle !

Sa superficie de 250 m2 en fait la plus grande de la région , mais il en existe d’autres cachés dans le massif , plus petites , sans sources….

“l’Estéron à Aiglun , il y a là le
merveilleux spectacle de l’eau turquoise qui chemine
dans le calcaire de bassin en bassin et de rapide en
rapide”

l’Estéron a
entaillé la chaîne calcaire orientée ouest-est

Les vestiges des murs font jusqu’à 3m de haut. L’entrée de la forteresse est protégée par une barbacane (ouvrage généralement semi-circulaire couvrant la porte) qui comporte environ dix meurtrières.

On y a retrouvé également des restes de piliers qui devaient probablement soutenir un plancher en bois d’environ deux mètres de large pour permettre l’utilisation des meurtrières sur deux niveaux. A l’ouest de l’entrée un reste de mur fait penser à l’existence d’une tour de guet .

Au xive siècle, l’Europe connaît des difficultés économiques aggravées par des catastrophes naturelles. Les famines réapparaissent et la peste frappe durement des populations affaiblies. Tout l’Occident est touché, des campagnes aux villes, des paysans aux seigneurs. Comment ces crises se manifestent-elles ?

Les crises du XIVe siècle

Jusqu’au milieu du XIIIe siècle, les campagnes d’Occident parviennent, bon an mal an, à nourrir leur population. Mais cette dernière ne cesse d’augmenter : les terres sont bientôt surpeuplées.

Le climat devient plus irrégulier et plus froid,

ce qui provoque une succession de mauvaises récoltes.

À partir de 1315, la famine réapparaît.

• Sur cette population mal nourrie et affaiblie s’abat alors une terrible épidémie de peste, maladie mortelle. Venue d’Orient, la peste gagne l’Italie en novembre 1347 et se propage dans toute l’Europe.

 En deux ans, entre le tiers et la moitié de la population disparaît. 

Cette première épidémie est connue sous le nom de Peste noire ou de Grande Peste.

Afficher l’image source
La peste noire


• Elle est suivie de nombreuses autres qui se manifestent tous les huit, dix ou quinze ans, jusque dans les années 1500.

La peste touche en priorité les plus faibles : enfants, pauvres et vieillards.

Vers 1420, la population européenne a atteint son niveau le plus bas.

Elle ne recommence à croître qu’à partir de 1450.

À la même époque, les guerres provoquent également des ravages dans presque tous les pays européens. Si les batailles font relativement peu de victimes, elles mettent à feu et à sac les villages (qui doivent supporter pillages ou destructions).

Les habitants fuient lors des opérations militaires ou lors de l’arrivée des Grandes Compagnies de BRIGANDS .

Les compagnies étaient des troupes d’aventuriers, soldées par les princes en temps de guerre, et vivant de pillage et de rançons en temps de paix ou de trêve. Au Moyen âge, elles apparurent dès que les suzerains, ne trouvant plus les ressources humaines suffisantes dans leurs contingents féodaux, commencèrent à payer des bandes de soudoyers (“que l’on pouvait acheter” le terme devint plus tard l’appellation de la corruption ), formées par le hasard, la misère, l’habitude des guerres privées ou le goût des aventures.

Afficher l’image source
Les grandes compagnies

Certains paysans n’ayant alors comme ressource que la mendicité ou le brigandage, deviennent des vagabonds.

Un malaise général

• Les campagnes sont durement touchées par les crises. Les victimes de la peste et des guerres y sont nombreuses. Beaucoup de paysans se réfugient en ville.


• Le nombre de leurs sujets diminuant, les seigneurs perçoivent moins de redevances. Tout au long des XIVe et XVe siècles, le prix des denrées agricoles ne cesse de diminuer, la valeur de la terre baisse. Les seigneurs essaient de limiter l’étendue de leur réserve et introduisent un nouveau système d’exploitation : le fermage. Surtout, ils complètent leurs revenus en faisant la guerre ou en se mettant au service du roi.


• Les paysans, quant à eux, supportent mal la pression de plus en plus lourde des redevances seigneuriales et des impôts royaux : les vilains se révoltent violemment. Les troubles les plus graves se produisent en Flandre de 1323 à 1328, dans le nord et l’est du Bassin parisien où éclate la Jacquerie en 1358, dans le sud de l’Angleterre en 1381.

Ces soulèvements restent sans résultat.

• Les villes, moins touchées que les campagnes, connaissent pourtant de graves difficultés. Le commerce décline, les faillites et le chômage apparaissent.

En Méditerranée, par exemple, les échanges avec l’Orient se réduisent à la fin du XIVe siècle ; la prospérité des villes italiennes s’en ressent.


• Certains se révoltent, notamment les compagnons (l’accès à la maîtrise leur est fermé : les patrons la réservent ainsi aux membres de leurs familles). Pour se défendre, ils s’associent au sein de confréries et organisent des grèves et des révoltes armées. Les plus importantes sont celles des compagnons du textile, à Florence en 1378 et en Flandre de 1379 à 1382.

Afficher l’image source
Les Compagnons du Textile .

Ces mouvements sont écrasés par les seigneurs et la bourgeoisie commerçante.

• Dans cette société troublée, nul n’est à l’abri du malheur ou de la pauvreté.

Les esprits sont désorientés.


• Se sentant menacés, les hommes cherchent à profiter le plus possible des joies de l’existence : les fêtes et les divertissements se multiplient.

Dans le même temps, les chrétiens se dégagent de plus en plus de l’influence du clergé. La magie, la superstition connaissent de grands succès tandis que des mouvements populaires, comme celui des flagellants, parcourent l’Occident, invitant les foules à faire pénitence.

D’autres vont plus loin et remettent en cause les croyances religieuses : John Wycliffe en Angleterre et Jean Hus en Bohême (Europe centrale) sont condamnés pour hérésie.


• Les autorités connaissent également une crise profonde. La papauté, installée à Avignon de 1305 à 1377, est violemment critiquée pour sa richesse et le luxe de sa cour, alors que pèsent de plus en plus lourd les impôts d’Église.

Enfin, plus grave encore, la chrétienté s’est scindée, autour de deux puis trois papes rivaux : c’est le grand schisme d’Occident.

En effet, l’Église romaine n’a plus le rôle culturel et social qui était le sien au début du Moyen Âge et qui l’avait rendue indispensable à l’exercice du pouvoir. 

Il faudra attendre la fin de cette période pour que les habitants redescendent vers la vallée , pour retrouver une certaine prospérité :

Afficher l’image source
Le Village d’Aiglun

Mais les habitudes ne se perdent pas : Aiglun restera un Village perché de la Vallée de L’Estéron.

Le maire d’Aiglun, Anthony Salomone, souhaite débroussailler la route, ajouter des marches et des garde-corps.

« Les travaux devraient débuter en début d’année prochaine »

Coup de pouce pour ce site méconnu.

La forteresse troglodyte d’Aiglun dans les Alpes-Maritimes vient d’être ajoutée aux sites aidés par la Mission du Patrimoine portée par Stéphane Bern.

La Fondation du Patrimoine espère récolter 50 000 euros de dons tandis que le montant total des travaux est estimé à plus de 420 000 euros. Une nouvelle édition des jeux à gratter « Mission patrimoine » a été lancée le 30 août afin de sauvegarder une centaine de monuments.

A vous de jouer et/ou faire un don à la Mission du Patrimoine !

Afficher l’image source

Forteresse troglodyte d’Aiglun | Faire un don (fondation-patrimoine.org)

“Jeune maire de la commune et historien de formation, j’ai à cœur de voir aboutir ce projet porteur d’une nouvelle dynamique sur notre commune. Avec le Conseil municipal et les habitants, nous œuvrons avec conviction à la préservation de nos patrimoines exceptionnels, qu’ils soient culturels ou naturels”

Anthony Salomone, maire d’Aiglun.

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Facebook

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Translate »

Vous ne souhaitez pas finaliser votre commande tout de suite ...

Entrez votre adresse mail pour sauvegarder celle ci .

Rechercher un produit

Je suis client

Je suis vendeur

Inscrivez-vous à notre newsletter

...et recevez gratuitement un ebook authentique de recettes de cuisine provençale datant de 1900 !

La Cuisinière de Provence : « Il n’est pas de famille ayant séjourné quelque temps dans le Midi, qui ne veuille emporter un manuel de cuisine traitant de celle-ci, telle qu’elle est pratiquée par les Cuisiniers du Pays . »
J.-B. REBOUL Chef de cuisine collecta 1 000 recettes Provençales et 365 menus  Enthousiaste, Frédéric Mistral félicita le cuisinier très cordialement.

L’inscription est 100% gratuite, l’ebook est également 100% gratuit. Une fois inscrit(e), vous recevrez occasionnellement des emails de notre part pour vous communiquer nos offres du moment, ventes privées et/ou nos articles de blog à ne pas manquer ! Vous pourrez vous désinscrire à tout moment, en un clic !

L’inscription est 100% gratuite, l’ebook est également 100% gratuit. Vous recevrez occasionnellement des emails de notre part et pourrez vous désinscrire en un clic !